[vegasslider id="37" delay="4500" fade="1500" overlay=""]

Mon avis : Sony A7R2

Mon avis sur le Sony A7R2

Pourquoi cet appareil?

C’est d’abord une envie de remplacement et d’upgrade de mon Canon 5D mark2 qui fonctionne parfaitement depuis bientôt 8 ans maintenant, mais qui commence à rencontrer des lacunes face aux appareils plus récents. Il y a, en fait, plusieurs types de lacunes. Les vrais retards technologiques comme la montée en iso, la dynamique, l’autofocus…. Et, ce qui  n’est pas une lacune à proprement parler, mais plutôt une envie, après un certain temps d’usage, de changer d’appareil pour un autre offrant de meilleures caractéristiques techniques (ce qui n’enlève en rien la qualité de base du premier). Premier constat, si les photos du 5D mark2 sont toujours aussi belles, celles de l’A7R2 le sont tout autant avec des petits plus par ci par là.

Autre avantage notable, un hybride permet d’échapper au poids et contraintes imposées par le reflex. En effet, si le reflex est un type d’appareil sympa, réactif, agréable à l’usage, performant, il reste lourd, encombrant et peu discret. Ces désagréments font que petit-a-petit on le prend de moins en moins souvent voire plus du tout en dehors des vraies « sorties photos » car il s’avère beaucoup moins pratique pour les instants du quotidien, les photos de familles ou même pour une simple balade … Les deux photos ci dessous (désolé de la qualité, mais je n’avais que mon téléphone à ce moment là et 7D2 n’était pas encore arrivé à la maison) montre la différence de gabarit entre les 2 systèmes. A gauche le 5D2+16-35F2.8 et à droite l’A7R2+55F1.8 .

WP_20160122_033 WP_20160122_034

J’avais envie d’un appareil capable au minimum de faire aussi bien qu’un 5D mark3 niveau qualité d’image, voire mieux. Quitte à faire un changement, autant que celui-ci soit conséquent et apporte à la fois qualité et confort d’utilisation.

Le choix de cet appareil a aussi été guidé par la possibilité d’y adapter mes objectifs Canon. Ce choix s’avère pour moi primordial au final. En effet, travaillant souvent au 17TSE, il m’était donc indispensable de faire un choix me permettant de le réutiliser. Sans ce critère, l’appareil était inutile pour moi.

Les qualités de l’appareil

On constatera d’abord sa grande qualité d’image. C’est un plaisir de les voir, et de les travailler. Les fichiers sont fournis de détails et on sent nettement les gains aussi bien en hautes sensibilités qu’en dynamique. Il me devient ainsi facile de travailler aux sensibilités élevées, de récupérer hautes et basses lumières et, avec plus d’expérience avec certains derawtiseur, je suis certain de monter d’encore d’un ou deux palliés supplémentaires.

En outre, son faible encombrement me permet de le prendre partout alors que je ne prenais presque plus mon 5D2 pour les sorties de tous les jours, aller voir des amis, de la famille … Un lourd reflex m’encombrait et restait constamment dans son sac. Ici, en prenant une petite sacoche discrète, il devient aisé de sortir l’appareil rapidement et de manière intuitive, et c’est quand même beaucoup plus sympa d’avoir des photos prises avec un bel appareil photo plutôt que son téléphone.

Sa discrétion est aussi un plus. Il est plus agréable de se promener avec un appareil qui a quand même une certaine valeur sans forcément avoir l’impression d’attirer les regards comme avec certains reflex, même d’entrée de gamme.

Cela m’a également fait découvrir la mise au point manuelle, que je ne faisais quasiment jamais sur un reflex classique. Et pour cause : le viseur optique aussi bon soit il ne permet pas toujours d’être certain de sa mise au point, surtout aux grandes ouvertures. Ici avec les aides à la mise au points manuelle, cela devient un jeu d’enfant et un plaisir ainsi, je peux utiliser les objectifs purement manuels.

Ses défauts car il en a quelques-uns

C’est un véritable aspirateur à poussière : en cause le changement d’objectif et le fait qu’il n’y ait rien pour protéger le capteur comme le miroir. Je me retrouve ainsi souvent avec plusieurs taches sur mes photos, il me faut donc faire beaucoup plus attention à mes changements d’optiques et/ou ne pas oublier ma poire soufflante.

La faible capacité de ses batteries, il faut compter 250 photos max avec, mais en fait cela dépend de fortement de l’usage. L’appareil s’éteint et se rallume vite. Ainsi, dans le cas de reportages d’archi, en utilisant le braketing, j’ai pu accrocher les 700 vues sans problème avec une charge de batterie. Ensuite celle-ci, petite et légère est aisément transportable. Je n’ai pas pris le grip car je n’aime pas ce genre d’accessoire qui augmente inutilement (pour moi je précise) le poids et l’encombrement de l’appareil.

Autre désagrément, même si l’appareil n’est pas forcement dédié à cette utilisation : l’autofocus est très lent avec la bague métabone pour mes objectifs Canon (mais vraiment lent). Reste néanmoins qu’avec ses deux objectifs dédiés la mise au point est assez rapide

Conclusion

Le Sony A7R2 reste donc un excellent appareil et j’ai vraiment pris plaisir à travailler avec ce modèle que je peux emporter quasiment partout avec moi. En outre, sa prise en main est agréable et la qualité des photos est là. Je suis ravi de travailler avec et surtout je ne regrette absolument pas mon choix même s’il n’est pas parfait.

Si j’avais dû choisir un autre appareil.

Si mon choix initial se portait sur un hybride, je n’ai néanmoins pas négligé ses concurrents directs ainsi que d’autres appareils

Les autres hybrides n’ont pas de capteur 24×36, l’usage comme je le souhaitais de mon 17tse se trouvait donc compromis. La gamme Sony était celle que je connaissais le mieux pour les avoir présentés à de nombreuses reprises. Depuis le prêt d’un A7R premier du nom, j’avais, en effet, pu me «faire la main» avec un hybride durant plusieurs semaines.

En ce qui concerne cette famille des A7, les secondes versions m’intéressaient dans les trois cas (A7II -A7S2 – A7R2) pour les évolutions techniques de boîtier proposées par celle-ci. L’A7S2 étant plus orienté vidéo, un domaine que je ne pratique pas (encore??) il était hors course. Ayant eu durant quelques semaine l’A7R, la présence d’un capteur sur-vitaminé m’intéressait fortement, et dans mon esprit c’était son successeur naturel, l’A7R2, qui m’intéressait pour gommer à l’A7R ses défauts. Du coup l’A7II n’a jamais fait partie de mon choix.

A mes yeux et pour mon utilisation, le plus grand concurrent de mon A7R2 s’est avérer être le Canon 5DsR qui a, selon moi, des atouts non négligeable

  • Utilisant des Canon depuis plusieurs années, je restais en terrain connu.
  • Un autofocus et une construction un cran au-dessus
  • Mais une sensibilité et une dynamique en-dessous.
  • Malgré ces avantages je retrouvais le même problème que précédemment à savoir le gabarit de l’appareil, ce qui me posait vraiment un problème et ne correspondait, du coup, pas à ce que je recherchais.

Pas vraiment d’autres appareils,

  • Je n’ai aucun équipement chez Nikon et ils ne possèdent pas de 17TSE dans leur catalogue. De même, avec un D810, je me serais retrouvé avec le même problème de gabarits qu’un 5D.
  • Le moyen format, un rêve pour moi, mais actuellement financièrement hors d’atteinte. Là, même si le problème de gabarits se serait posé, j’aurais fait un effort et j’aurais sûrement pris les deux appareils.

Le 7D mark2. Pourquoi celui-ci? Pourquoi comparer deux appareils si différents? Je ne pouvais terminer sans parler du 7D mark2 que je possède également et qui fera l’objet de son propre article «mon avis». Le risque, je pense, à chaque fois qu’on a plusieurs appareils, c’est que l’un prenne totalement le pas sur l’autre , même si chacun à son rôle. Il était donc important de faire cette petite «comparaison» qui sera plus complète sur mon article du 7D. Chacun a son point fort, au Sony sa qualité d’image et sa petite taille, et au Canon … à suivre.

Quelques liens.

Comme il ne s’agissait pas d’un test technique, je n’ai pas parlé des caractéristiques de l’appareil. Celles ci peuvent se retrouver ici : Sony A7R2

Il est également facile de trouver beaucoup d’exemples de photos pris avec cet appareil, et ce n’était pas le but de mon avis qui est un retour d’utilisateur après plusieurs mois, en voici, néanmoins,  quelques uns .ci-dessous

villa5skazarphoto Hotellerie (30)skazarphoto appartement1